Notre histoire - Lindy Witman

La ‘Suitcase Ministry’ transporte des fournitures d’aide vers la Terre Sainte

Lindy Witman, organisatrice de voyages en groupe depuis plus de 25 ans pour Raptim aux États-Unis, a été impliquée dans la mise en place du programme ‘Suitcase Ministry’, dont l’objectif est d’apporter du soutien aux nombreuses personnes dans le besoin vivant dans les Territoires Palestiniens.

Le programme ‘Suitcase Ministry’ encourage ceux qui voyagent pour des raisons religieuses à emporter avec eux des objets de première nécessité lorsqu’ils se rendent en pèlerinage. Depuis le début du programme il y a près de 20 ans, de nombreuses fournitures ont été livrées à diverses organisations chrétiennes, juives et musulmanes.

“People have the same joys, sorrows, wants and needs, no matter where you go. This is an invaluable life lesson.”

Lindy Witman, Raptim group tour planner

“Partout dans le monde, les gens éprouvent les mêmes joies et les mêmes peines, et ont les mêmes souhaits et besoins. C’est une leçon de vie inestimable. ”

"Pour moi, c’est vraiment la cerise sur le gâteau." explique Lindy lorsqu’on lui demande ce que faire partie des forces vives du programme signifie pour elle. "Participer à la planification de voyages religieux et permettre aux voyageurs de vivre une expérience de développement spirituel personnel… Tout cela rend chaque journée de travail tellement unique ! Franchir une étape supplémentaire en offrant aux pèlerins l’occasion de rencontrer d’autres personnes dans d’autres pays, et de les aider, est une bénédiction qu’aucun mot ne saurait décrire."

On peut lire dans une brochure explicative datant du début du programme : "Avec les milliers de touristes qui visitent la Terre Sainte chaque année, il semblait évident qu’il était possible de faire quelque-chose, non seulement en utilisant un petit coin de la valise des pèlerins, mais aussi en misant sur la bonne volonté et la générosité que la plupart des gens portent en eux."

Comment cela fonctionne-t-il ? Les correspondants de Raptim basés à Jérusalem choisissent des organisations situées en Terre Sainte ayant besoin d’aide. Les participants au voyage sont ensuite encouragés à emporter une valise supplémentaire, remplie de fournitures. Les amis et membres de l’Église collaborent pour remplir la valise et pour couvrir les coûts liés à l’enregistrement d’un bagage supplémentaire. La première brochure explicative donne des exemples types d’objets à emporter.

"L’école secondaire Hope School ne dispose que d’une seule calculatrice pour l’ensemble des élèves. Brother Albert à Four Homes of Mercy a besoin de multi-vitamines – dont le prix est très élevé sur place – pour les enfants handicapés mentaux et physiques dont elle s’occupe. Les enfants de l’école maternelle (3 et 4 ans) ont besoin de vêtements chauds à Abu Dis, où le taux de chômage avoisine les 60-70%, suite à la fermeture des Territoires Occupés, qui a empêché les gens d’aller travailler pendant de longs mois. Les besoins en vêtements pour adultes et pour enfants se fait à nouveau sentir dans les camps de réfugiés de Dehisheh et Shofat."

Je crois que les contacts entre personnes sont toujours positifs et apportent une dimension supplémentaire à tous les voyages. » Lorsqu’on lui pose la question de la valeur ajoutée du programme, Lindy répond : « Lorsque l’on revient à la maison après un voyage à l’étranger, on se rend compte que partout dans le monde, les gens éprouvent les mêmes joies et les mêmes peines, et ont les mêmes souhaits et besoins. C’est une leçon de vie inestimable. C’est ce qui explique que l’initiative soit considérée comme une bénédiction par nos voyageurs et par les bénéficiaires de ces dons à l’autre bout du monde.

Top