Notre histoire - Gail Smith

Des missionnaires sont évacués au moment où un bébé Raptim est en train de naître

En tant que directrice générale de notre bureau de Pennsylvanie, Gail Smith avait l’habitude de travailler sous pression. Mais une crise a éclaté à la veille de son accouchement. Heureusement, elle avait prévu un Plan B.

Au cours de l’été 2006, une crise humanitaire a éclaté au Liban. Résultat : plus de 20 missionnaires travaillant pour l’International Mission Board ont dû être évacués de toute urgence.

“Notre travail est tout simplement passionnant ”

Gail Smith

Le directeur des voyages du Mission Board a contacté Raptim vendredi après-midi pour expliquer l’urgence de la situation. Gail Smith, directrice générale de notre bureau de Pennsylvanie, a réagi immédiatement, malgré le fait qu’elle était enceinte et sur le point d’accoucher.

 

"Nos bureaux sont normalement fermés le samedi et le dimanche", explique Gail, "mais il s’agissait de l’International Mission Board et ils avaient besoin d’une aide urgente. J’ai donné sans hésiter mon numéro de téléphone à la maison, et nous nous sommes arrangés pour commencer à travailler samedi matin à 6 heures précises."

 

En réalité, ils ont appelé à 5 heures du matin, et Gail a travaillé toute la journée, en liaison permanente avec les Nations Unies concernant les détails du plan d’évacuation. Gail a finalement terminé le samedi soir à 19 heures, sans avoir réussi à mettre au point un plan définitif.

es choses ont recommencé le dimanche matin – mais à sa grande surprise, Gail a dû partir pour l’hôpital : le travail avait commencé ! Elle a rapidement mis Paige au courant, et s’est précipitée pour donner naissance à une magnifique petite fille.

L’implication de Gail dans son travail a beaucoup impressionné le département voyages de l’International Mission Board. "Je souhaitais vous dire à quel point nous avons apprécié tout ce que Gail Smith et Paige Vogie ont fait pour nous", a déclaré David Steverson, vice-président de l’International Mission Board.

"Elles étaient très sympas, extrêmement efficaces, et prêtes à nous aider, quel que soit le moment du jour ou de la nuit", a expliqué Steverson. "Gail a travaillé jusqu’à la dernière minute, jusqu’à son départ pour l’hôpital où elle a finalement accouché."

Gail raconte: "A partir de ce jour-là, tout le monde au département voyages de l’International Mission Board a houspillé le travel manager, l’accusant de précipiter mon accouchement. Pour moi, ce n’était rien de plus qu’accomplir mon travail avec passion."

Elle estime qu’aider un client de longue date n’était que du simple bon sens. "C’est une de mes histoires préférées. Je ne l’oublierai jamais", a-t-elle ajouté.

Top